Installation de votre moteur pneumatique

Un moteur pneumatique a besoin d'une certaine quantité d'air et d'une certaine pression pour fonctionner. Les flexibles d'admission et d'échappement doivent donc présenter des dimensions adaptées.

Conduites d'air

Des conduites d'air trop longues ou trop petites entraînent une chute de la pression, et donc une perte de puissance. La conduite d'échappement doit être plus importante que la conduite d'admission. Cela est dû au fait que l'air évacué occupe un volume plus important que l'air en entrée. Pour une pression d'admission de 6,3 bar (= 7,3 bar en valeur absolue) et une pression de sortie au niveau atmosphérique (= 1 bar en valeur absolue), le volume est multiplié par un facteur de 7,3. En pratique, cela signifie que si les mêmes dimensions sont utilisées pour les conduites d'admission et d'échappement, une contrepression s'accumule et le moteur perd en efficacité.

Traitement de l'air

Pour garantir la fiabilité du fonctionnement, un filtre à air et un lubrificateur (si le moteur n'est pas sans lubrification) doivent être installés en amont de la conduite d'admission, à 5 mètres maximum du moteur. Il est également conseillé d'intégrer un régulateur de pression à l'équipement de traitement de l'air. Cet appareil permet de maintenir la pression souhaitée et peut servir à modifier précisément la sortie du moteur pour correspondre aux besoins de l'application. N'oubliez pas : lors du choix de l'équipement de traitement de l'air, assurez-vous que tous les composants disposent d'une capacité de débit suffisante selon les besoins du moteur.

Lubrification

Pour une durée de vie et des performances optimales, un moteur doit recevoir 50 mm³ d'huile pour chaque mètre cube (1 000 litres) d'air consommé. Une lubrification insuffisante accélère l'usure des palettes et réduit les performances.