La formation sur simulateur Atlas Copco fait le tour de la planète

16 avril 2012

De plus en plus de sociétés minières se tournent vers les simulateurs de formation d'Atlas Copco pour optimiser leurs programmes de formation dans un contexte de pénurie croissante de main-d'œuvre. Basée en Australie-Occidentale, BHP Billiton fait partie des sociétés minières qui ont adopté cette méthode avec succès et qui en récoltent les bénéfices.

Alors que l'industrie minière connaît une période de forte croissance et d'expansion, elle fait également face à l'un de ses plus grands défis pour l'avenir, une importante pénurie d'opérateurs qualifiés. Les raisons sont nombreuses, notamment la nécessité d'embaucher un grand nombre de personnes pour les nouveaux projets d'exploitation minière, en partie pour répondre à la forte demande de métaux et de minéraux, mais aussi pour compenser la perte de «  mains » expérimentées qui vont bientôt être à la retraite. Pour ne citer que l'Australie, selon un rapport, plus de 150 000 nouveaux emplois devront être occupés d'ici à 2015. Dans ce contexte, les opérateurs doivent désormais être formés plus vite, mieux et de façon plus rentable. Cette réalité n'a pas échappé à BHP Billiton qui fait partie de ces entreprises utilisant aujourd'hui les simulateurs de forage Atlas Copco conjointement au programme de formation « Master Driller ».

“Nous avons tous des niveaux d'expérience différents ; certains n'ont pas une grande expérience du forage et d'autres ont seulement vu les leviers des grands engins jusqu'à présent. Je pense que c'est une grande occasion de promouvoir la technologie et je peux voir à quel point les compétences des foreurs se sont développées.”

Dan Rolston, Le responsable forage et dynamitage à la mine de Yandi

Des changements majeurs en vue

Simulator training

BHP Billiton est en train d'opérer un important changement d'équipements dans ses mines de minerai de fer, en passant progressivement de la location d'équipement à sa propre flotte. En outre, la société prévoit le démarrage de deux nouvelles mines, l'une en 2012 et l'autre en 2013, accompagné d'un vaste programme de standardisation.

Les engins de forage sont nombreux dans les six sites miniers de l'entreprise, mais au cours des prochaines années l'ensemble de la flotte devrait se composer de foreuses Pit Viper 271 Atlas Copco. En plus de l'amélioration de l'efficacité de ces engins monopasse, la mine va mettre en commun les pièces, les consommables et les ressources humaines. Avant même que la première foreuse Pit Viper ne soit envoyée vers le site de la mine de Yandi, la formation était déjà en cours à Perth à l'aide d'un simulateur et du programme « Master Driller ». Dans la salle de formation, nous avons rencontré Dan Rolston, responsable forage et dynamitage à la mine de Yandi, qui, malgré de nombreuses années d'expérience dans le forage, suivait la formation aux côtés des foreurs Ben Zeller, David Jack et Bill Thorpe. M. Rolston a déjà utilisé un Pit Viper par le passé, même s'il n'était pas équipé du système de contrôle d'engin (RCS) d'Atlas Copco. Il a déclaré : « Nous avons tous des niveaux d'expérience différents ; certains n'ont pas une grande expérience du forage et d'autres ont seulement vu les leviers des grands engins jusqu'à présent. Je pense que c'est une grande occasion de promouvoir la technologie et je peux voir à quel point les compétences des foreurs se sont développées ».

Lire le témoignage complet sur le site en ligne de Mining & Construction.

Exploitation minière à ciel ouvert