Les cookies nous aident à offrir nos services. En utilisant ce site, vous autorisez l'utilisation des cookies. Aucune donnée personnelle n'est enregistrée. Pour en savoir plus.

En France / Atlas Copco en France / Histoire / Atlas Copco est depuis 1947 au service des entreprises françaises.

Atlas Copco est depuis 1947 au service des entreprises françaises.

D’un côté un tissu industriel dense et une géologie très diverse, de l’autre des solutions innovantes centrées sur l’ergonomie et la productivité ; si on ajoute le dynamisme d’équipes tournées vers l’écoute et le conseil, on tient quelques-unes des clés de la réussite d’Atlas Copco en France.

Les fleurets de mines, la méthode de forage suédoise et les compresseurs de chantier établissent sa renommée sur les grands projets de modernisation de l'après-guerre.

Dans les années 60, la robustesse de ses outils pneumatiques lui vaut la confiance des constructeurs automobiles et aéronautiques français. C'est ainsi, par exemple, que les perceuses, tronçonneuses, meuleuses ou fraiseuses Atlas Copco contribuent à la fabrication et à l'assemblage du célèbre bi-réacteur Caravelle.

A partir des années 70, ses compresseurs à vis exemptes d'huile deviennent la référence dans la chimie, la pharmacie, l'électronique ou l'agroalimentaire. Accompagnant les évolutions technologiques, ils fournissent l'air à de nombreux process tels que le tissage par jets d'air, l'oxygénation de fermenteurs, la micronisation de poudres ou la ventilation des satellites logés sous la coiffe des lanceurs Ariane, avant le lancement.  Dans le même temps, les outils pneumatiques continuent à faire la différence par leur ergonomie et les systèmes de serrage renforcent la qualité des assemblages critiques sur les chaînes de montage automobiles.

En 1987, pour ses quarante ans, Atlas Copco se dote d'une nouvelle organisation plus spécialisée, qui renforcera encore son expertise auprès de ses trois univers de clientèles. Trois entités commerciales juridiquement distinctes sont créées, donnant naissance à :

  • Atlas Copco Compresseurs 
  • Atlas Copco Applications Industrielles  
  • Atlas Copco Forage et Démolition                      

En 1997, le Groupe Atlas Copco rachète la société Thomé-Crépelle située à Lille. Les synergies ainsi créées renforcent l'offre dans les compresseurs alternatifs et les solutions globales pour le soufflage des bouteilles en PET, largement utilisées pour les eaux minérales et les boissons plates.

En 2000, Atlas Copco France Holding et ses filiales en nom propre s’installent dans la zone industrielle du Vert Galant de Saint-Ouen l’Aumône.
 
En 2001, la 100ème foreuse à commande hydrauliques, destinée à l’abattage des roches en carrière et sur les grands chantiers élit domicile à Martigues, dans le parc de l’entreprise TP Spada. Les compresseurs et les groupes électrogènes Atlas Copco contribuent une prouesse sans précédent : le viaduc de Millau. La remise aux normes du tunnel du Mont Blanc fait appel à la première génération de machine intelligente de creusement robotisé.
 
En 2004, le creusement des galeries préparatoires du projet Lyon-Turin ferroviaire constitue une nouvelle référence. Aujourd’hui, quelque 100 km de tunnels et galeries sont à mettre à l’actif des solutions Atlas Copco en France.
 
En 2005, le 1000ème compresseur à vitesse variable rejoint le domaine de Veuve Clicquot où il répond à l’exigence de qualité de ce grand nom du Champagne. Ces 1000 compresseurs génèrent annuellement une économie d’électricité équivalant à la consommation d’une ville de 13 000 habitants.
 
En 2007, la société Techfluid Nord est acquise et devient le distributeur agrée en compresseurs sur la région Nord Pas-De-Calais.
 
En 2009, lorsqu’Airbus décide d’investir dans de nouveaux moyens d’assemblage pour l’A350, Atlas Copco développe une boulonneuse très avancée, spécifiquement pensée pour les matériaux composites. Ses atouts : précision, traçabilité accrues, pour un moindre coût total du serrage. Aujourd’hui, le programme Airbus s’appuie en France sur quelque 700 outils Atlas Copco aussi bien en vissage électrique à batterie qu’en vissage pneumatique.
 
En 2010, fusion des 3 sociétés Atlas Copco Forage et Démolition, Atlas Copco Drilling Solutions et Dynapac France. La nouvelle entité devient Atlas Copco Forage et Construction.
 
En 2011, Atlas Copco conçoit et réalise sa plus importante récupération de calories sur une installation d’air comprimé. Gain énergétique : 2500 kW, soit plus de 70% de la puissance installée.
 
En 2013, la filiale française d'Atlas Copco Exlair S.A.S a racheté Air et Techniques Energies Provence (ATEP), une société de distribution de compresseurs industriels et de produits associés basée à Aix-en-Provence.